Bienvenue sur le site de l'Institut prive du viager


Vente en viager libre

Elle est rare et relativement simple à effectuer pour les vendeurs dont l’âge se situe entre 65 et 75 ans.

Avant 65 ans, la rente viagère très modeste ne satisfait pas les vendeurs et inquiète l’acquéreur par sa durée.

Au-delà de 75 ans, elle est plus difficile à réaliser : le montant de la rente viagère pour l’acquéreur sera souvent supérieur à la mensualité d’un prêt bancaire d’une durée peut-être plus longue, mais qui, elle, est fixe (sauf si taux variable).

C’est pourquoi très souvent les acquéreurs privilégieront alors le prêt bancaire classique de préférence à la rente viagère.

Les calculs de la rente viagère sont relativement simples. Pour un local d’habitation, nous prendrons pour déterminer la rente viagère un taux d’intérêt se situant en 2013 entre 1.25 et 1.75% et votre espérance de vie. En effet la rente viagère est indexée sur le coût de la vie à la différence d’une mensualité d’un prêt bancaire (sauf si taux d’intérêt variable). C’est pourquoi le taux de rente doit être déterminé avec un taux d’intérêt relativement modeste.

Une ou plusieurs hypothèses quant à votre espérance de vie pourront être retenues.

Important : le taux de la rente viagère devra toujours être supérieur au taux de la rentabilité nette (avant impôt sur le revenu) du bien cédé s’il était loué ou mis en location. A défaut de l’être, la vente en viager pourrait être annulée faute d’aléa. C’est pourquoi vous devrez nous communiquer une estimation du loyer brut (hors charges locatives) et le loyer net d’une estimation des charges du propriétaire. Si ces deux informations vous sont inconnues nous effectuerons une estimation.

Par cette vente en viager libre vous éviterez la recherche d’un locataire et bénéficierez d’une imposition plus légère que sur celle des revenus fonciers.

Vous pourrez également comparer le taux de la rente viagère immobilière à celui d’une compagnie d’assurance (la rente financière servie par celle-ci ne pourra être indexée sur le coût de la vie mais seulement revalorisée). Cette rente financière pourra, dans certains cas, ne pas être soumise à l’impôt sur le revenu (nous interroger).

Nos conseils vous seront nécessaires, tant pour la rédaction des actes que pour ce qui est des calculs, des règles juridiques  et  fiscales, tant pour vous-même que pour l’acquéreur.